Lorsque l'on travaille des jours, des semaines, des mois, pour accomplir ce que l’on veut plus que tout, pour ajouter des expériences à notre existence.
Réveillé chaque matin avec une envie de vaincre plus grande, nous poussant à avancer plus vite, à faire mieux qu'hier, pour atteindre un rêve au chemin lumineux.
L’âme pleine d’espoir, armée de la conviction que demain sera meilleur qu’aujourd’hui.

Nous apprécions chaque seconde de nos journées, n'accordant pas d'énergie aux doutes.
Ne nous rendant plus compte de notre environnement extérieur, nous dépassons nos limites.
Nous avançons…

Jusqu’à la croisée d’un événement.

Un événement qui crée une question, un événement qui change quelque chose en nous.

Notre premier réflexe est de percevoir cet événement comme un frein à notre construction, parce que nous sommes effrayés à l’idée de ne plus pouvoir faire ce que nous faisons.
Alors nous cherchons à lui résister, nous ne lui donnons pas de considération, pas de confiance.

Nous luttons pour continuer d’être qui nous étions hier, parce que nous savions exactement ce que nous voulions, parce que nous nous sommes conditionnés à croire que tout le reste ne nous fera pas évoluer.

Cet événement déguisé en obstacle, représente le changement.



Nous lui résistons longtemps parce qu’il incarne l’inconnu, l’absence de repère.
Nous passons des jours, des semaines, parfois des mois, à cogiter, dans un combat mental permanent, pour lui barrer la route de notre vie.
Parce que nous avons peur de l’avenir, peur du temps.

Nous choisissons alors de porter notre regard sur quelque chose de réconfortant, quelque chose que nous connaissons déjà: le passé.
N'observant que les aspects négatifs du changement, nous ne voyons que l'obscurité.

Et dans ces moments difficiles, nous oublions que tout ce que nous sommes, est le fruit des divers changements vécus, depuis notre premier jour sur terre.

Nous oublions que le changement s’impose de lui-même, qu'il est un composant de notre existence.
Un composant qui redistribue les cartes, qui nous donne la chance de commencer quelque chose de nouveau.
Avec une plus grande expérience, pour faire de meilleurs choix, pour prendre de meilleures décisions.

Le changement est un cadeau, parce qu’il nous permet de prendre du recul sur le monde qui nous entoure.

Il nous permet de voir les choses telles qu’elles sont, révèle ce que nous ne remarquions pas.
Il nous fait comprendre que chaque moment vécu a une valeur unique, qui ne pourra jamais être échangé.
Il nous rappelle que notre temps sur terre est limité, qu’un jour nous ne serons plus là.


Le changement est un coup de fouet vital pour maintenir le cap.
Nous attirons le changement, depuis notre premier jour, jusqu’à notre dernier, parce qu’il est la représentation même de la vie.

Il nous faut l'accepter :

  • Parce qu'il existe pour une raison qui a un sens logique à l’objectif que nous nous sommes fixé.
  • Parce qu’il nous ouvre les portes d’un nouveau monde, dans lequel nous serons plus intelligent, plus conscient, plus sage.
  • Parce qu’il nous donne accès à des choses que nous n’aurions jamais imaginé penser, vivre, comprendre.
  • Parce qu’il nous fait passer à la prochaine étape de notre vie.

Le changement éclaire la voie d’un nouveau chemin.
Un chemin vierge, vide de vécu, vide d'émotions.
Un chemin libre de toute créativité, dans lequel nous avons le choix de bâtir ce qu’il y a de plus beau.

Le changement est un signe de la vie nous montrant qu'il est temps d’échanger une part de nous contre quelque chose de nouveau, pour agrandir un peu plus notre univers.